Demandez le programme !Facebook Amateurs-NésTwitter Amateurs-NésPremier Film Annonce Amateurs-Nés 2014Deuxième Film Annonce Amateurs-Nés 2014 Troisième Film Annonce Amateurs-Nés 2014

La charte

Qu'est-ce qu'un film dans l'esprit "Amateurs-nés" ?

(charte de l'asso Souliers)

Une fiction qui réunirait l'ensemble de ces critères, non hiérarchisés :

L'enthouSiasme : Être passionné et créer pour créer, juste parce que ça nous fait plaisir, et que l'on veut voir en vrai ce que l'on a dans la tête (lié au désintéressement).

L'autonOmie* : N'utiliser aucun élément soumis à un copyright, composer son film que de productions du collectif créateur ou de licences libres, dans les conditions qu'exige leurs auteurs.

L'aventUre : Oser, provoquer le hasard, des rencontres improbables, obtenir à coup de sourires des moyen apparemment inaccessibles.

L'originaLité :
Enchanter, faire rêver, envoyer hors des horizons piétinés, ou nous les faire découvrir différemment.

Le collectIf : Sans mettre de coté les films faits en solo, encourager et valoriser l'échange et le partage, bref, les films à plein pour un max de bons moments.

La qualitE* : L’œuvre réalisée doit être destinée à un public dépassant largement le cadre des relations personnelles. Elle doit être belle, appréciée, aussi subjectifs que ces termes puissent l'être.

Le désintéResement* : Ne rien protéger par un copyright, au moins jusqu'à la première diffusion publique du résultat final.

L'amateuriSme* : Dépenser moins d'argent pour la création elle-même que pour manger et boire pendant sa réalisation.

*Explicatif de quelques points du guide

 

L'autonomie

N'utiliser aucun élément soumis à un copyright, composer son film que de productions du collectif créateur ou de licences libres, dans les conditions qu'exige leurs auteurs.

Être autonome. Libre dans la réalisation de sa création et dans ce que l'on fait du résultat. En effet, la simple utilisation d'un air de musique protégé peut amener à de vraies complications en termes de diffusion, inenvisageables dans un cadre amateur. Or, production amateur ne veut pas dire que seule la famille a le droit d'en profiter. De plus, cela nécessite de faire appel à d'autres compétences (écriture de musique, dessin, photographie, bruitages...) et ainsi élargir le cadre de création. Encore des rencontres et du partage !

La Qualité

L'œuvre réalisée doit être destinée à un public dépassant largement le cadre des relations personnelles. Elle doit être belle, appréciée, aussi subjectifs que ces termes puissent l'être.

Il est difficile de mettre en mot des exigences de qualité, simplement à cause de la relativité de celle-ci. Pourtant, le but de cette charte est aussi d'aligner certaines productions amateurs au niveau des productions professionnelles, qui sont nos références à tous. Le fait de destiner sa production à un public vierge de toute relation avec l'auteur, donc soumis à aucune retenue en terme de critique, permet déjà une exigence plus grande au niveau du rendu.

Le désintéressement

Ne rien protéger par un copyright au moins jusqu'à la première diffusion publique du résultat final. Nous vous encourageons à protéger vos oeuvres grâce aux différentes licences de libre diffusion de type Creative Commons,  ou encore la Licence Art Libre.

Sortir de la propriété intellectuelle. La diffusion de ce que l'on crée est plus importante que son exploitation, la création prend l'avantage sur le créateur. L'amateur, par définition, ne vit pas par son art mais pour son art. Un bémol toutefois : si un créateur a l'opportunité, sans que cela devienne un but, de rentrer dans les circuits de diffusions classiques, il sera peut-être contraint de se soumettre aux règles de protection en vigueur. Et bien dans ce cas, si cela permet à son œuvre d'être diffusée au plus grand nombre et ainsi de valoriser la méthode de création, allez-y gaiement !

L'amateurisme

Dépenser moins d'argent pour la création elle-même que pour manger et boire pendant sa réalisation.

Cette partie capitale désigne en réalité la nécessité de créer principalement avec des moyens obtenus sans argent, et même si possible sans formalité. Ainsi, on s'oblige à dépendre du partage gratuit, à provoquer des rencontres, et comme personne ne "doit" rien, la convivialité de l'ambiance de création devient incontournable.